Y a-t-il une chance pour qu’une solution soit trouvée?

Il est des hommes, rares d’ailleurs, qui ont trop vécu pour autrui, qui n’ont pas assez retenu d’eux : les moralistes anglais les blâment avec quelque raison.Cette sorte de suicide intellectuel est inexcusable, et ce qui est ecore plus étrange, c’est de prétendre le justifier, comme on le fait d’habitude, en invoquant des raisons morales.Ces préjugés, apparemment, ne sont pas ce qui constitue la raison commune, ce à quoi nous devons nous soumettre en dépit d’une répugnance invincible ?Or ce sont elles qui, aujourd’hui, permettent d’ouvrir de nouveaux marchés à l’exportation et de participer activement à la course technologique.Christian Navlet a le choix entre trois options : obtenir de la Commission qu’elle traite cette affaire « volontairement » ; proposer une « solution amicale » – c’est le terme consacré !Cette impression nous déconcerte d’abord.Il en a les goûts.Et il est incontestable que, couramment, lorsque nous parlons de désordre, nous pensons a quelque chose.Mais le moment est venu de fermer notre trop longue parenthèse.On ne peut pas cependant s’éviter toujours, et, dans une rue, sur le même trottoir, à un tournant, le comte rencontra le duc.Plusieurs ont du style, un style aisé…— Ils écrivent comme ils parlent, n’est-ce pas ?Les collectivités territoriales, et notamment les régions chefs de file du développement économique, peuvent favoriser et accompagner l’émergence de plateformes pionnières.Plus se multiplieront ces cellules interposées, plus elles émettront de prolongements amiboïdes capables sans doute de se rapprocher diversement, plus nombreuses et plus variées aussi seront les voies capables de s’ouvrir devant un même ébranlement venu de la périphérie, et plus, par conséquent, il y aura de systèmes de mouvements entre lesquels une même excitation laissera le choix.

Publicités