Véritable exercice de la responsabilité  :Les enjeux de la domotique

Nous pensons que ce sera un cycle économique de vingt ans.Mais sur le reste, c’est le désert des Tartares.Et après ? Ils combleront les trous.Et si le raisonnement est vrai, toujours très naïvement, il faut se poser la question, de l’avenir des émergents eux aussi en concurrence, et qui devront eux même rapidement freiner leur demande intérieure avant même son épanouissement.Résultat : les femmes représentent encore 45,6% des employés et 14,5% des cadres supérieurs, 23,9% dans les conseils d’administration et de surveillance, et 8,8% dans les Comex des sociétés du CAC 40.Cette difficulté technique est un frein à l’utilisation du bitcoin par le grand public, et à la confiance qu’il lui accorde.Statut qu’il ne perdra certes pas du jour au lendemain, mais qui se retrouve néanmoins sérieusement déstabilisé par le psychodrame ayant lieu actuellement à Washington.Dans une authentique défense commune ce n’est pas « la mission qui forge la coalition ».Les héros de film ne sont plus tragiques ou stoïques, ils évoluent plutôt sur un registre intimiste, à la recherche du bonheur », souligne Antonio Fiori.Dans les économies avancées, en particulier, un recentrage sur la réduction de la dette à long terme, plutôt que sur l’austérité budgétaire à court terme, est nécessaire, ainsi que des réformes structurelles du marché du travail, du marché des biens ou des marchés financiers, selon les pays.Trop tard cependant puisque ces tergiversations laissèrent libre cours à la « Grande Récession ».Ne vous y trompez toutefois pas car ce rebond n’est strictement pas redevable à la « sagesse » de nos gouvernants, mais à une interprétation qualitative fallacieuse des statistiques économiques.Soyons clair, il n’est pas question de tout libéraliser, sans régulation ni limite, au détriment de la santé et de la qualité de vie : la société a le droit de fixer démocratiquement des règles de vie en commun.Une organisation centralisée se prête mieux à une campagne nationale, tandis que la souplesse des alliances s’adapte plus aisément aux spécificités locales.Puis vinrent les années 2008 et 2009 qui furent témoins de nos propres taux d’intérêt nominaux (aux Etats-Unis et dans l’Union européenne) réduits jusqu’à atteindre pratiquement zéro… Et c’est à ce stade que les banquiers centraux firent appel aux politiciens, priés de stimuler l’économie quitte à creuser davantage les déficits publics.Cela peut s’expliquer en partie par une forte inflation, que les analystes indépendants évaluent à environ 25% – plus du double de l’estimation officielle de 10%.

Publicités