Une politique fiscale brouillonne et illisible

Le mépris du capitalisme,La France serait réticente au capitalisme par nature.Mais par la dialectique, — qui n’est qu’une détente de l’intuition, — bien des accords différents sont possibles, et il n’y a pourtant qu’une vérité.Premièrement, il faudrait absolument limiter les écarts de taux d’intérêt entre les pays de la zone euro.Le principe est inspiré du protocole de Kyoto : chaque fournisseur d’énergie se voit fixer par l’Etat un objectif d’économies d’énergie proportionnel à son activité nationale, à réaliser en trois ans sur le territoire français.Nous devons enfin professionnaliser les cadres en mode individuel et, surtout, en mode collectif à l’utilisation de tous ces nouveaux outils afin qu’il retrouvent le sentiment de maîtriser leur travail.Il nous suffira alors de passer aux caractères opposés pour obtenir la formule abstraite, cette fois générale et complète, des procédés de comédie réels et possibles.Il faut donc qu’à la nécessité de restituer mécaniquement les mouvements reçus la matière joigne la faculté d’accomplir des désirs et d’obéir à des ordres.Ainsi, son mysticisme bénéficie de la religion, en attendant que la religion s’enrichisse de son mysticisme.Dans un monde marchand, le profit est nécessaire à la survie.Mon corps, objet destiné à mouvoir des objets, est donc un centre d’action il ne saurait faire naître une représentation.Mais si mon corps est un objet capable d’exercer une action réelle et nouvelle sur les objets qui l’entourent, il doit occuper vis-à-vis d’eux une situation privilégiée.La crise identitaire que traverse la gauche s’appuie sur la faiblesse supposée de l’intervention de la puissance publique dans l’économie.S’il avait des extases, elles l’unissaient à un Dieu qui dépassait sans doute tout ce qu’il avait imaginé, mais qui répondait encore à la description abstraite que la religion lui avait fournie.La démocratie serait, selon, humiliée par la « tyrannie des idéologues».C’est après coup, progressivement, par les élections ou la négociation, mais aussi par les influences venues de l’étranger, que la France a changé.