Une phase d’adaptation de la mondialisation

Il y a ici deux grandes hypothèses en présence.L’Europe, la France en particulier, sont sollicitées par les Égyptiens pour apporter un soutien massif indispensable au succès de ce projet refondateur, dans un esprit de partenariat équitable et pour un développement économique durable.Mais est-elle assez incitée à défendre sa spécificité en étant sans cesse plus innovante en termes de nouveaux produits ?Ces hommes ont une sorte d’instinct social plus large ; ils voient que les hommes en d’autres pays et dans d’autres temps ont professé des doctrines fort différentes de celles qu’ils ont eux-mêmes été élevés à croire.Le jugement est donné à l’humanité pour qu’elle s’en serve ; parce qu’on peut en faire mauvais usage, faut-il dire aux hommes qu’ils ne devraient pas s’en servir du tout ?arnaud berreby aime à rappeler ce proverbe chinois « Ce qui est difficile quand on chevauche un tigre, c’est d’en descendre ».La hauteur est une fois encore en cause, comme elle l’est systématiquement depuis que les associations de défense du patrimoine et les écologistes sont devenus des alliés de fait lorsqu’il s’agit d’évolution de la capitale.On a souvent parlé des alternances de flux et de reflux qui s’observent en histoire.Il y a donc, d’un côté, la représentation schématique du mouvement total et nouveau, de l’autre les images kinesthésiques de mouvements anciens, identiques ou analogues aux mouvements élémentaires en lesquels le mouvement total a été analysé.Voici un système d’images que j’appelle ma perception de l’univers, et qui se bouleverse de fond en comble pour des variations légères d’une certaine image privilé­giée, mon corps.La vanité, la suffisance, leur en tiennent lieu.Vous avez peut-être entendu Michel Rocard récemment, il vend un livre d’entretiens qu’il a réalisés avec Alain Juppé.Mais aussi, parmi les corps célestes, celui qui nous avoisine le plus nous offre de prime abord l’exemple d’un astre placé par les circonstances fortuites de sa formation dans des conditions toutes contraires : la lune n’a point d’atmosphère, et nous avons tout lieu d’induire des observations que sa surface est vouée à une stérilité permanente.

Publicités