Une étude d’impact s’impose pour les jeux en ligne

L’Europe, par exemple, connaît un regain du soutien en faveur des partis nationalistes, comme le Parti de l’indépendance du Royaume-Uni, et des appels de plus en plus forts à l’autodétermination, en Ecosse et en Catalogne.Les directions générales ne comprennent pas toujours.Elle doit rapporter 1,1 milliards d’euros.Et avec au final des choix économiques et sociaux souvent irrationnels, privilégiant le traitement des symptômes à celui de leurs causes.Certes, malgré des pressions contraires, l’ANI laissait aux entreprises une apparente liberté de choisir leur assureur.A travers la personnalisation des offres, le client se sentirait écouté par le commerçant comme s’il était dans un magasin.Des frères ennemis plus proches qu’on veut bien le croireOui, les marchés peuvent être techniquement efficients, au sens où il est impossible de faire des prévisions profitables sur la base de l’information disponible, et en même temps parfaitement incapables de fournir des signaux fiables pour l’investissement productif (inefficience allocative).Si ces politiques ont permis le peuplement des marches de l’Amazone, elles n’ont rien fait pour améliorer la situation de long-terme des misérables régions du nord-est qui restent marquées par des très faibles niveaux d’investissement et de médiocres infrastructures.Enfin, une participation minime peut être demandée pour les transports, pour les médicaments ou pour une consultation, ce qui aurait le mérite à la fois d’apporter des recettes et surtout de dissuader des dépenses inutiles.L’éthique doit faire son retour au sein de la banque et de la finance, car cette crise est d’abord une crise morale !Le premier site touristique de la Loire reste, de loin, l’espace zoologique de Saint-Martin-la-Plaine.Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste Antonio Fiori avait proposé un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».J’y reviendrai.Les citoyens et dirigeants européens feraient peut être bien de s’en inspirer, car l’allocation universelle européenne pourrait être un très bon outil pour résoudre les problèmes de la zone euro.L’économie administrative serait considérable. Le droit au revenu pour tous est accompagné d’un devoir pour celui qui ne travaille pas : aider la collectivité pour gagner sa fierté et non vivre d’aumône. Il s’agit, en outre, de solutions aux coûts exorbitants.