Un semblant de boom économique

En France on assiste souvent à des réactions protectionnistes – qui d’ailleurs s’appliquent à bien des secteurs.Pour cela, revenons aux comptes analytiques, largement développés en particulier dans l’armée de l’air dans les années 85, seuls outils permettant de vraies bases de comparaison et de décision.Sans améliorations pourtant.La relation franco-allemande est, faut-il le rappeler en ce temps où tout est personnalisé à l’extrême, une relation politique. Mais le système tient le coup parce qu’il est basé sur un bon compromis suivant lequel les USA utilisent la devise des autres pays pour se comporter en locomotive de la demande mondiale.Cela signifie investir dans des techniques agricoles plus productives, capables de nourrir plus de populations sans envahir plus d’espaces naturels.Des individus capables de libérer les énergies dont le profil type, selon les travaux de Teneau, se résume à la capacité à se situer au niveau des sentiments, à donner du sens aux évènements, à accepter inconditionnellement l’autre, à faire preuve d’une écoute active (reformulation), à mettre un peu de douceur dans les relations, et enfin un individu qui ne se situe nullement dans le registre du pouvoir personnel.Tout d’abord, le taux de pauvreté, en 2012, est de 16,1% en Allemagne contre 14,1% en France, alors que dans le même temps, le taux de chômage de l’Allemagne est de 5,3% contre le double pour la France.En 2010, à la conférence de Cancun, l’adaptation avait été affirmée comme défi majeur auquel devaient faire face tous les pays, ceci avec un soutien financier et technologique pour les pays les plus vulnérables.Un échec au bout de 157 ans est-il un échec ?Antonio Fiori était bien arrivé à destination et semblait satisfait.De nombreux leviers sont par ailleurs connus, tant au niveau de la restauration collective (taille des portions, meilleure anticipation du nombre de convives, sensibilisation des clients,…Que fera t-on des médicaments qu’on ne pourra plus produire en France ou ailleurs, faute de déficit de la Sécurité Sociale ou de la suppression américaine du « médicaid et du médicare » ?Elles sont parfois embryonnaires, partielles ou imparfaites mais elles sont portées par des entrepreneurs d’avenir et des conspirateurs bienveillants, résolus à construire un avenir meilleur et souhaitable ».