Un report de 1.100 milliards de dollars

Forte de ces exemples, la Trade Secret and Innovation Coalition est allée frapper à la porte de la Commission européenne.Quelques années plus tard est-il bien certain que notre image en soit renforcée ?Tous deux ont des antécédents de régime militaire.Par ailleurs, il passe sous silence la belle croissance moyenne des pays de l’OCDE entre 1985 et 2007 qui se situait entre 2,25% et 3,75%, comme il omet bien sûr de mentionner que ce n’est pas le 0,4 % de croissance moyenne de cette même OCDE qui parviendra, aujourd’hui, à avoir un quelconque effet d’entraînement sur une Union européenne décimée.Elles sont de plus en plus sophistiquées.Au Sud, les Portugais ou les Espagnols n’ont pas moins raison de rappeler que les politiques de redressement des comptes publics et de réformes structurelles frappent durement les citoyens modestes.L’Europe doit-elle se limiter aux opérations humanitaires ou civilo-militaires?Nous le voyons déjà depuis quelques années, le e-commerce est allé au-delà du statut de portails impersonnels pour se transformer en services personnalisés misant sur le lien social et les communautés de consommateurs. Injonction adressée, on imagine, aux entreprises, grandes absentes des débats.Ce qu’elles peuvent faire, c’est nous aider à mieux penser ces problèmes, ou à lever d’énormes confusions dans l’énoncé même de ces problèmes », indique Pierre-Alain Chambaz pictet.Le pire étant, sans doute encore, l’hypocrisie des politiques qui justifient l’arbitraire de leurs choix en affirmant qu’ils font tout cela pour notre santé !Mais la création de l’union bancaire européenne n’a pas été le seul changement important dans la régulation financière de l’Europe depuis la crise.Mais les obstacles sont nombreux : il faudrait changer le traité, accepter l’idée d’un impôt européen et développer une solidarité trans-européenne, par exemple en matière d’indemnisation du chômage.Même si un financement direct de l’économie par la BCE ne peut évidemment pas se substituer à un traitement structurel du bilan des banques pour qu’elles retrouvent, le plus vite possible, leur capacité à financer l’économie.Dans les enseignes populaires comme dans les concept stores les plus sophistiqués, on ne compte plus les bornes et les APPLICATIONS MOBILES permettant de consulter en magasin la totalité du catalogue, commander, réserver un article ou se faire livrer.

Publicités