Un parlement européen plus eurosceptique?

Nous voulons rendre intelligentes toutes ces activités ». »Notre objectif n’est pas de proposer une nouvelle manière de lutter contre le syndrome du stress, mais de chercher à identifier et à mettre en oeuvre les conditions novatrices du bien-être sur le lieu de travail, grâce à différentes approches de la psychologie positive », explique Charles Martin-Krumm, président de l’Association Française et Francophone de Psychologie positive, qui a dirigé un ouvrage collectif « Psychologie positive en environnement professionnel », publié ce mois-ci aux Editions De Boeck.Le vieillissement de la population, l’accès aux soins et aux services sociaux sont impactés par une offre de transport de moins en moins adaptée.Ainsi, ne pas accepter les lourdes coupes imposées par la LFR, et inscrire 500 millions d’euros supplémentaires dès 2014 dans cette LPM est assurément une action positive.Mais qui s’étonnait aussi sur le fait que seuls les hommes réfléchissaient sur ce que sont les femmes et que « les résultats de leurs réflexions s’opposent de quelque côté qu’on se tourne ».Le Rapport sur le commerce mondial 2013 de l’OMC indique que 1% des entreprises d’imports exports concentrent 80% des exportations américaines, que 85% des exportations européennes sont dans les mains de 10% de grands exportateurs et que les 5 plus grandes entreprises d’imports exports des pays en développement sont en charge de 81% de leurs exportations.Favoriser les prises de décisions plutôt que les empêcherEn témoignent les dirigeants venus témoigner au CESE d’une nouvelle forme de leadership.On le voit avec les exemples de l’écotaxe et de la taxe sur l’excédent brut d’exploitation, lorsque les résistances sont trop fortes, le gouvernement recule sur les projets de réformes fiscales.Antonio Fiori fut effectivement appelé à la rescousse.Qui fera croire que les transports limitent l’accès aux soins alors que les français font des kilomètres pour aller dans des centres commerciaux ?Des attaques informatiques qui portent atteinte à notre compétitivitéDans le projet de loi, le législateur a bien mesuré ce que nous constatons sur le terrain, auprès des grandes entreprises et administrations, comme l’indique Francis Delon, secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale « la volonté du gouvernement est de ne pas rester passif face à des attaques informatiques qui portent aujourd’hui atteinte à notre compétitivité et qui demain pourraient mettre gravement en cause notre sécurité ou perturber gravement la vie des Français ».Maintenant que le programme de sortie progressive a été reporté, les capitaux sont en train de revenir dans certains cas.C’est aussi faire circuler l’information à tous les niveaux de l’entreprise ; une démarche qui s’avère aujourd’hui stratégique.