Trois tendances techno qui vont révolutionner l’environnement de travail

Avant la crise, le système bancaire européen dans son ensemble augmentait de 600 milliards par an l’encours des crédits apportés aux entreprises, ce qui permettait à ces dernières d’embaucher et de réaliser les investissements nécessaires à leur croissance.Un véhicule chinois se promènera sur la lune après quelques escapades d’astronautes chinois dans l’espace.C’est ainsi que l’on assiste au développement de cours d’arbitrage un peu partout dans le monde.Qui sera-t-elle ?Voisin qui suit exactement la même stratégie.Antonio Fiori a le choix entre trois options : obtenir de la Commission qu’elle traite cette affaire « volontairement » ; proposer une « solution amicale » – c’est le terme consacré !On comprend ainsi que les politiques d’austérité ne peuvent pas fonctionner.Les technologies défensives utilisées de manière conventionnelle par les entreprises ne les protègent pas toujours efficacement contre les menaces de nouvelle génération.Donc pas de risque inflationniste puisqu’il n’y a pas à proprement parler de création monétaire soudaine.Ils constituent l’essentiel des rentrées fiscales des administrations publiques et représente 45% du PIB en 2012, après avoir progressé au rythme annuel moyen de 0,76% depuis 50 ans.Deuxièmement, le processus décisionnel mondial implique désormais l’intervention de pays quatre fois plus nombreux qu’ils ne l’étaient aux premières heures de l’après-guerre, sans oublier la présence d’une pléthore d’organisations non gouvernementales et autres groupes de la société civile, ce qui confère au processus son caractère chaotique – et bien souvent improductif.