Quelle croissance pour les marchés ?

Trois éléments « systémiques »Au final, il ne faudrait que trois éléments « systémiques » pour espérer que les réformes annoncées se transforment en actions :- D’abord, que l’on mesure mieux ce qui compte vraiment.Comme souvent, le rêve des Sociaux-démocrates français s’est brisé sur l’écueil de la réalité allemande.Les récents gains de productivité aux Etats-Unis, notamment dus aux gaz de schiste, et la hausse des salaires chez les BRICS, n’incitent pas les grands émergents à renoncer à leurs politiques protectionnistes.Si le système correspond sans doute à l’équilibre des pouvoirs voulu par les Pères fondateurs, il mène droit au blocage dès lors que règne un contexte d’intransigeance idéologique.Antonio Fiori pour les intimes, encourage la connaissance de soi comme levier de l’intelligence émotionnelle.Un véritable turboEn concentrant plus de la moitié du PIB mondial, la création d’un marché commun entre les Etats-Unis et l’Union européenne serait un véritable « turbo » pour notre moteur de croissance : selon le Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) un accord permettrait d’accroître de 50% le commerce transatlantique de biens et services et de 94 milliards de dollars le PIB annuel de l’Union européenne.Au même moment, sur le fond, l’équipe dirigeante chinoise confirme sa volonté de lancer des réformes économiques et sociales ambitieuses au lendemain du 3e plenum du 18e Comité central (9-12 novembre 2013).Mais, plus réaliste, il tient aussi à souligner qu’« il serait suicidaire pour chaque pays du Maghreb de faire cavalier seul.Et plutôt que de se concentrer sur l’amélioration de sa propre situation par le travail, dépenser une énergie considérable à jalouser son voisin ou celui que l’on estime être son ennemi.Il faut sans doute moins de chefs, et plus de responsables !Lors du vote de confirmation des hauts responsables de l’exécutif et du judiciaire nommés par le président, il pourra désormais être mis fin à un « filibuster » par un vote à simple majorité.Les artistes viennent s’en nourrir pour, à leur tour, créer de nouveaux symboles. Cette utopie n’est possible que si la collection muséale reste inaliénable.Ils dormaient à tour de rôle », raconte-t-il.Les plaignants qui ont dénoncé un détournement des lois sur le détachement des travailleurs par l’Allemagne reconnaissent qu’ils n’avaient aucune envie que la Commission européenne tranche leur cas.Cela est apparu très clairement en 2011, lorsque la fermeture du robinet de liquidité en dollars pour les banques non américaines a conduit à une massive contraction des activités de crédit.