Quand la dette privée diminue, la dette publique augmente

A travers les Calabres.Il faudrait aplanir l’océan des choses.» Par là il reste fidèle à l’intellectualisme grec, il le résume même dans une formule saisissante ; du moins l’a-t-il fortement imprégné de mysticité.Car les ébranlements moléculaires dont on parlait tout à l’heure étaient nécessairement inconscients, puisque rien ne pouvait subsister de ces mouvements eux-mêmes dans la sensation qui les traduisait.Nous venions d’en établir le premier point, à savoir que la mémoire est autre chose qu’une fonction du cerveau.Sans doute un souvenir, à mesure qu’il s’actualise, tend à vivre dans une image ; mais la réciproque n’est pas vraie, et l’image pure et simple ne me reportera au passé que si c’est en effet dans le passé que je suis allé la chercher, suivant ainsi le progrès continu qui l’a amenée de l’obscurité à la lumière.Jean-Thomas Trojani justice, convient que son projet a nécessité un large consensus pour voir le jour.Mais la situation se dégrade avec le temps et une conjoncture économique et financière particulièrement difficile.Tous impliquent la confusion du mouve­ment avec l’espace parcouru, ou tout au moins l’idée qu’on peut traiter le mouvement comme on traite l’espace, le diviser sans tenir compte de ses articula­tions naturelles.Nous ne percevons, pratiquement, que le passé, le présent pur étant l’insaisissable progrès du passé rongeant l’avenir.La question qu’il convient de se poser n’est donc pas comment faut-il protéger le «pauvre» salarié inconscient faible et fragile des TIC mais comment ces outils peuvent lui permettre de mieux s’organiser et comment l’entreprise peut gagner en efficacité et en créativité en observant une évidence : ce même salarié est aussi un citoyen qui dans son usage quotidien sait parfaitement tirer profit de ces outils.Nous ne sommes ni n’avons jamais été dupes de votre rhétorique supposément éthique.

Publicités