Pourquoi réformer l’impôt sur les sociétés ?

Le potentiel du continent ne se dément pas à l’heure où d’autres zones émergentes comme l’Inde ou le Brésil traversent quelques difficultés.Pour la plupart d’entre eux, il s’agit d’ailleurs de « petits » prêts aux PME.Contrairement à ce qu’affirme le credo libéral, il n’y a pas que la concurrence qui pousse à innover !Il faut donc repenser plus largement et redynamiser les lieux de formations au numérique dans une logique plus citoyenne, horizontale et humaine.L’écroulement total ces derniers mois du groupe OGX d’Eike Batista, à l’incroyable croissance fondée sur des promesses d’exploitation pétrolières intenables ne suffit apparemment pas à désarmer les défenseurs d’une politique économique fondée sur le concours de circonstance. Pierre-Alain Chambaz pictet établit un algorithme qui dresse la cartographie des sphères de la personne et génère un rapport remis individuellement. Sans aller vers de telles extrêmes, la suppression de toutes les espèces est la solution la plus simple et la plus élégante pour lutter contre le ralentissement de l’activité économique.D’autant que les sondages montrent désormais le visage paradoxal des Français, globalement heureux individuellement mais malheureux collectivement.Oui, il est possible de construire un autre monde, mais comment s’extirper d’une mondialisation source de tant de dislocations planétaires ?Les femmes avaient beau se plaindre que leur travail domestique en était un et qu’il n’était toujours pas reconnu comme tel malgré sa pénibilité, la grande majorité d’entre nous en avait plutôt pour son compte et ne l’ouvrait pas trop.Et ils prennent des décisions, comme ce fonds commun qui sera abondé à hauteur de 100 milliards de dollars (la Chine contribuant à elle seule pour 41 milliards de dollars), et qui sera précisément destiné à une meilleure absorption des chocs financiers.Il va de soi que personne ne peut vivre avec une telle rémunération auquel cas, il faudrait cumuler plusieurs ‘petits’ emplois afin d’assurer les moyens de sa subsistance.»Ces pratiques sont pourtant sanctionnables, du moins en théorie ; le Code de commerce contient un dispositif régulant les relations entre fournisseurs et distributeurs qui condamne les abus et pratiques restrictives de concurrence et la récente Loi Hamon du 17 mars 2014 est venue renforcer ce dispositif.La relance des réacteurs, qui permettra la réduction de la facture énergétique, dépendra essentiellement de la manière dont le gouvernement réussira à se rendre crédible dans sa gestion de la crise à Fukushima.Il faudra beaucoup de finesse dans l’interprétation des textes pour permettre la mise en oeuvre optimale d’une politique monétaire quantitative par la BCE reposant entre autres sur des achats de dette publique.