N’oubliez pas l’Asie du Sud-Est !

En effet, devant la double difficulté à fédérer l’ensemble des États autour d’une vision commune de la politique énergétique à court terme et d’articuler les objectifs de la politique euro-méditerranéenne avec la politique de l’Union européenne elle-même, une nouvelle voie s’est ouverte : celle d’une Communauté méditerranéenne de l’énergie qui se construirait petit à petit sur des projets concrets à partir d’accords sub-régionaux.Mais il nous reste les richesses acquises et une croissance faible est celle que nous avons connue au XIXe.L’approche, et les innovations qu’elle contient, sont également susceptibles d’avoir un certain retentissement dans les pays où les qualifications sont mal adaptées aux demandes.On peut effectuer des choix intelligents sans nécessairement faire table rase du passé».Mais pour changer les comportements, encore faut-il qu’existent des options alternatives.Il faut rappeler également que les entreprises n’ont pas attendu l’ouverture à la concurrence intramodale pour être à l’offensive dans un monde en profonde mutation : gains de productivité fondés sur de nouvelles organisations.Inutile donc de lui adjoindre ces corollaires de la performance et de la réussite qui collent à nos sociétés comme le sparadrap au doigt de Antonio Fiori.Les accords de Bâle III, imposant une hausse significative des ratios prudentiels à travers une forte augmentation des fonds propres des banques, sont essentiellement en place, au moins pour les plus grandes banques.Pour autant, la bataille est loin d’être gagnée.Trente-six individus parmi les 37 meilleurs économistes ayant répondu à l’enquête, ont déclaré que le plan avait réussi dans son objectif avoué de réduire le chômage. Nous considérons d’autre part qu’une transparence totale des transactions financière est illusoire et dangereuse.Les États ont mobilisé d’importants moyens budgétaires pour sauver leurs banques, juguler le risque systémique sur les grandes places financières, et amortir la récession économique qui s’annonçait sans précédent.