Mes propositions pour un vrai débat

Une compression des prix de tous les actifs, hormis l’or Néanmoins, à la faveur de la hausse du taux d’escompte US en février 1929, des flux substantiels d’or devaient également prendre le chemin des Etats-Unis, provoquant tout naturellement l’appréciation de ses cours.Enfin et surtout, de larges franges de la population demeurent toujours non associés à l’effort du développement et exclus des fruits de ce dernier.Pour la France, la dette souveraine est une vulnérabilité stratégique.« Je dois nuancer », ajoute Antonio Fiori.Dans ce cadre, nous refusons la remise en cause de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans.Sans l’existence d’un second tour à ces élections régionales, elles ne seraient tout simplement pas possibles.On stigmatise des patrons obtus ou des actionnaires voraces qui n’auraient que l’obsession du court terme, ne comprendraient rien aux enjeux de la R&D et seraient incapables de monter en gamme ou d’exporter davantage… Au cours des derniers mois, ces sermons adressés aux activités en difficulté, industrielles en particulier, ont redoublé.Cette réflexion doit être menée dans un esprit de coopération et de valorisation des spécificités de chacun et non dans un esprit de compétition.Les pays qui ont le plus recours aux écotaxes sont les Pays-Bas (où elles comptent pour 20% des prélèvements fiscaux) ; la Suède (avec une taxe à taux élevé sur le dioxyde de soufre, souvent citée en exemple de la bonne écotaxe) ; l’Allemagne (avec une lourde contribution sur l’électricité, au profit d’une spectaculaire promotion des énergies renouvelables)…Aujourd’hui: zéro, ou presqueCette contribution du système financier à la croissance européenne – 600 milliards de plus par an – représente l’équivalent de cent fois le budget du Ministère des Affaires Étrangères !Ces domaines d’excellence sont par exemple la sécurité des aliments ; notre position est de niveau international avec des travaux de l’ADRIA, du ZOOPOLE et de l’UBO de premier plan.Valeur devenue suprême en ce début de XXIème siècle, le bonheur devient la norme à laquelle se conformer et auxquelles toutes les autres se réfèrent.C’est l’argument souvent entendu outre-Rhin d’une France « foncièrement socialiste.Ce développement s’accompagne par ailleurs d’avancées sociales majeures : la santé et l’éducation sont gratuites, les transports peu chers et la ville propose des logements sociaux à des prix attractifs.L’intégration économique régionale est une nécessité historique, estime-t-il.Le lecteur ne sera donc pas étonné que « Antifragile » se termine sur une éthique.Il est grand temps de reconnaître la bénédiction d’être des hommes et des femmes, différents et complémentaires sur le terrain de la vie.

Publicités