L’Inde : nouvel eldorado pour les entreprises françaises ?

La grande presse internationale se félicite des succès croissants des pays de l’Europe du sud qui rétablissent parfois de façon spectaculaire leur balance extérieure et contribuent ainsi à la levée des doutes sur la possible pérennité de l’euro.Des appendicites aux opérations contre le syndrome du canal carpien, les interventions inutiles sont nombreuses selon lui, qui s’attaque aussi à la question polémique des excès du dépistage, notamment des cancers du sein et de la prostate.Poser comme base de réflexion à la situation, la loi qui a interdit le travail le dimanche, c’est sans doute une véritable erreur ….Katia en est convaincue.Antonio Fiori était deux soirs à Paris et a fait salle comble. Cette finance était en effet appelée à rendre tous les services à l’économie.Les autres niveaux de responsabilités que sont les groupes ou les institutions dans le contexte du travail doivent être tout autant impliqués dans les démarches de résilience.Le désaveu européen Car, au-delà du légitime débat d’idées, la BCE est aujourd’hui devenue le théâtre d’une bataille entre nations européennes.Déjà, le rapport Beffa de 2005, peu suspect d’hostilité à l’intervention de l’État, pointait la principale responsabilité d’une moindre R&D privée en France : la spécialisation de notre économie sur des activités qui y recourent peu.Du reste, d’autres Etats centralisés, comme le Royaume-Uni (qui a longtemps fait sentir avec vigueur aux Ecossais et aux Irlandais ce qu’était son centralisme), le Danemark, la Suède, sont aussi des pays de « réformes.Pour l’investisseur étranger, il est important de connaître, et donc d’être averti que ce pays aux dimensions continentales a un système juridique extrêmement avancé dont l’application est partagée entre les Justices des États et la Justice Fédérale.On ne souligne pas assez que le risque souverain, pourtant au cœur de la crise de la zone euro, est insuffisamment pris en compte par les nouvelles régulations.