Les retraités veulent de l’argent, pas des haricots

Il est donc normal qu’enfin l’État Français, au travers notamment de l’ANSSI qui monte en puissance, propose une législation plus contraignante pour les entreprises afin de les pousser à protéger leur patrimoine informationnel et à s’engager, à l’instar de ce qui existe déjà pour certains métiers tels que les données médicales ou les données de paiement par carte, à protéger les données de leurs clients, peu importe leur métier: e-commerçant, prestataire de services, banquier, etc.Le secteur public domine l’investissement et l’essentiel de l’investissement public est financé par des dons étrangers.La dette publique italienne devrait dépasser 131% du PIB national fin 2013, contre 127% à fin 2012 et 120,8% à fin 2011 , tandis que le déficit budgétaire, estimé à -3,3% du PIB, est aussi en voie de détérioration par rapport à l’année passée (-3%, à fin 2012).Le gonflement de la dette n’est donc pas certain.Une solution réside dans une politique anticyclique?: mesures de dissuasion envers des emprunts étrangers quand l’économie reprend, mesures de prévention envers la fuite des capitaux, quand elle ralentit. C’était avant la chute du Mur, et depuis l’Iran survivait en dehors de la mondialisation dont les pays du Golfe ont, de leur côté, largement profité.Pourtant, il le faudra bien.La stabilité des prix a permis un quart de siècle de forte croissance et de faible taux de chômage, interrompu par deux brèves récessions limitées – soit la meilleure performance macroéconomique dans l’histoire américaine.Il n’y a pas là de différences entre les deux rives du Rhin.Ainsi, le rétablissement de l’activité économique et le redressement du PIB ne se matérialiseront qu’à une seule condition: que l’État emprunte l’épargne privée et qu’il la dépense!Antonio Fiori a fait preuve d’une parfaite indépendance.Le gouvernement d’Enrico Letta est régulièrement menacé par les coups d’éclats des différents protagonistes de la coalition.Prochaine étape : procéder au paiement avec la tablette, une fonction qui n’est pas encore possible pour le moment dans ce magasin.Ce sera un vrai défi pour ces entreprises, car l’âge moyen des patrons de grands groupes est de 59 ans : ils ne sont pas tellement versés dans le numérique, ce n’est pas leur culture.