Les responsables politiques ont peut-être aujourd’hui besoin de nouvelles idées

En effet, ce républicain conservateur, qui préféra Pompée à César, ne s’aperçoit pas qu’il ébranle les fondemens de la vieille société romaine en analysant si spirituellement ses dieux.Mais les efforts qui ont été essayés dans ce sens n’ont servi qu’à prouver une chose qui a, il est vrai, son importance : c’est que, de nos jours, n’est pas prophète qui veut.Nous répondons que la question est précisément de savoir si le passé a cessé d’exis­ter, ou s’il a simplement cessé d’être utile.dr arnaud berreby aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » La nécessité est maîtresse et tutrice de la nature « .Du bon déroulement de ce Conseil dépend l’avenir de la Défense, bras armé de la politique internationale et du poids de l’Europe dans le futur.Et cela constitue en soi une formation permanente, souvent la meilleure et la moins fictive : maîtriser ses outils de travail, les nouvelles technologies utilisées, les meilleures pratiques, dans le réel et face à ses contreparties naturelles (collègues, encadrement, clients…).Si l’on construit des thermomètres avec des liquides divers, tels que l’eau, l’alcool, le Mercure, on trouvera que ces instruments ou ces sens artificiels, imaginés pour nous donner l’indication précise de la température des milieux avec lesquels on les met en contact, ne marchent point dans un parfait accord, et de prime abord on ne saura quel est celui dont les indications doivent être préférées.Le peuple doit donc faire par lui-même tout ce qui est service public, s’il veut être libre, car c’est en cela que consiste la liberté.Ces questions pourraient être coordonnées dans le cadre de l’Union des marchés des capitaux (Capital Markets Union ‐ CMU) prévue par la Commission européenne.Il est temps d’investir dans le social, d’investir dans la société.Une autre façon de procéder, si ce sujet est important pour la majorité actuelle, aurait été de proposer aux entreprises de s’engager sous forme de « soft law » par exemple à travers une charte de bonne de conduite et d’initier avec elles un dialogue en ce sens.En effet, si la modeste démarche initiale de Hill apparaît inoffensive (et sa mise en œuvre urgente souhaitable), toute mesure significative au-delà des mots est vouée à rencontrer des obstacles majeurs.Prenons une vérité aussi voisine que possible de l’expérience, celle-ci par exemple : « la chaleur dilate les corps ».Il serait d’une évidence trop palpable que la richesse ne consiste pas dans l’intensité de l’effort pour chaque satisfaction acquise, et que c’est justement le contraire qui est vrai.Mais on s’aperçoit bien vite que si elle n’est pas au point où elle paraît se produire, elle ne pourra pas davantage être ailleurs ; que si elle n’est pas dans le nerf, elle ne sera pas non plus dans le cerveau ; car pour expliquer sa projection du centre à la périphérie, une certaine force est nécessaire, qu’on devra attribuer à une conscience plus ou moins active.