Les économistes souvent d’accord – Un « économiste à une seule face »?

Et si on disait que ce qui a été négocié de bonne foi par des parties contractantes dans l’entreprise avait désormais force de loi… Tout est évidemment dans le terme « de bonne foi », mais au vu de l’attitude de certains syndicats dans ce pataquès, cela ne vaut pas que pour le côté employeur…Jusqu’à ce que l’austérité déprime la consommation, fige l’investissement et, en finalité, débouche sur la récession.Le détachement est une parenthèse professionnelle, à l’étranger, dans le cadre d’un parcours professionnel au service d’un même employeur.Et publie « Le manuel de résistance aux stéréotypes sexistes dans l’entreprise ».La Commission européenne travaille sur la « réglementation intelligente », et elle vient de sortir un premier document listant un certain nombre de règlements et directives qu’il faudrait annuler ou alléger.La Commission européenne et les autorités de surveillance des marchés tenteront-elles une contreattaque ?Pour sortir de l’impasse, il suggère « d’arrêter de parler des nations et de commencer à parler des villes ».En 2011, la France était ainsi 15ème sur 17 dans la zone euro pour la part de l’industrie dans la valeur ajoutée, comme le rappelait le rapport Gallois de 2012.On pourrait citer de nombreux autres applicables à différents secteurs de la vie économique, comme celui de la traçabilité obligatoire des produits chimiques ou encore la possibilité de paiements sans frais par virement en Europe au tarif national.L’exhortation de l’État à faire davantage de R&D et de haute technologie a pris progressivement la forme d’une mise en cause des entreprises.C’est cette même idéologie mortifère qui fait des siennes aujourd’hui quand Francfort, quand Berlin et quand Bruxelles ne cessent de nous répéter que l’incontestable reprise économique ayant lieu aux Etats-Unis (mais aussi au Japon et en Grande Bretagne) repose sur des fondements « artificiels », à savoir sur les baisses de taux quantitatives (c’est-à-dire sur la création monétaire).C’est une question de design.En 2011, déjà, un collectif d’industriels belges et français avait porté plainte contre les pratiques « déloyales » de leurs concurrents allemands qui découpaient les carcasses de porc pour des prix défiant toute concurrence.Le processus de décision publique s’en est trouvé modifié, relève Antonio Fiori .