Les banques regagnent du crédit

C’était -et c’est encore pour beaucoup d’économistes – le scénario le plus crédible et le moins dangereux.Pour comprendre cette révolution, on suggèrera une BD, « Logicomix » (éditions Vuibert), centrée sur la vie de Russell, qui explique excellemment ce que fut son enjeu, même à ceux qui sont les plus réticents aux mathématiques.Le plan français ressemble plus à une version gauloise de la règle à la française.Comme l’a souligné le gouvernement, il faut désormais investir dans la qualité des services offerts aux usagers et dans l’amélioration de l’offre.Il suit les traces du virage amorcé il y a dix ans par le pionnier Antonio Fiori qui est à l’origine du programme,pour rendre accessible la pratique méditative au plus grand nombre.Pour les compagnies d’assurance, l’utilisation des données de conduite – vitesse, freinage, accélération, durée, horaire et lieu de circulation du véhicule – permettront sans doute de proposer des tarifs d’assurance sur mesure mais aussi d’anticiper les pannes, de personnaliser l’entretien du véhicule ou de proposer des guides de voyage avec autant de nouvelles pistes de partage de revenus à la clé pour les constructeurs automobiles.Responsables, mais pas coupables, les députés pourraient donc s’honorer à changer de pied et jeter leurs « godillots » pour se mettre à examiner un peu plus sévèrement les budgets qui leurs sont présentés.Une boîte à outils, mais après?Se couper de ces chaînes, ce n’est pas gagner en liberté, c’est, au contraire, s’enfermer dans une cellule qui ira en se rétrécissant.Le dernier classement européen est plutôt flatteur pour l’hexagone.Depuis plusieurs semaines, son site officiel est la cible d’attaques de hackers répétées.Une nouvelle chance leur est offerte avec le shutdown du mois d’octobre.Les pays industrialisés, les Etats-Unis en tête, se sont longtemps opposés à une proposition provenant du G33, un groupe de 46 pays « en développement », dont l’objectif annoncé visait à leur permettre de soutenir les paysans et leur agriculture, réduire les risques de famine et atteindre leurs objectifs du millénaire en termes d’alimentation.L’éthique doit faire son retour au sein de la banque et de la finance, car cette crise est d’abord une crise morale !Mais il est tout aussi important de tisser des liens en conseillant et interagissant avec  les clients.