Le grand retour (forcé) des politiques de l’offre

Pour le savoir, rien de plus facile.L’individu, patron compris, sait lui que la seule finalité économique ne peut être une fin en soi, d’ou l’idée d’un rôle à tenir.Il faut désormais lui donner du contenu, notamment dans le cadre de l’accord en cours de négociation avec l’Inde et de l’accès de la Chine au statut d’économie de marché.Le compte courant du Rwanda n’a cessé de se dégrader, atteignant un déficit qui dépasse désormais 10% du PIB.Mieux encore, elle aurait pu être un tremplin pour la recherche de solutions climatiques plus pertinentes.Ainsi, lorsque j’étais commissaire au plan, je me suis battu pour une forte réduction de la taxe sur les transactions immobilières, qui est une entrave à la mobilité des salariés particulièrement nécessaire en période de mutations.Évaluer scientifiquement les résultats obtenus pour améliorer la situation est une activité scientifique qui devrait avoir au moins autant de place que les inspections portant sur l’audit comptable ou l’analyse de la conformité aux textes.Pourquoi ceci n’empêcherait pas la réforme outre-Rhin, et ne le permettrait pas de ce côté-ci du fleuve ?C’est ce qui explique que des personnalités d’horizons politiques aussi divers qu’Arnaud Montebourg, Jean-Marc Ferry, Yves Cochet, Christine Boutin, Dominique de Villepin ou encore Alain Madelin soutiennent au moins un débat sur le sujet en France.Les fonctionnaires de la Commission européenne qui ont une inclination pour l’intégration ne considèrent clairement pas cela comme un état final satisfaisant. Depuis mars, réputation d une entreprise s’active à ce nouveau concept.Avez vous le sentiment que vous pouvez être entendus au niveau européen, par la commission ?

Publicités