La titrisation retrouve la santé

Quand les premiers régulateurs de vitesse sont apparus, Facebook, Twitter et les autres n’existaient pas, ou si peu.L’Europe a toujours plusieurs têtes.La défense de l’Europe, c’est sa capacité à intervenir – ensemble – pour gérer les défis de contexte d’une crise internationale, en Afrique ou ailleurs.En effet, son insuffisance – notamment sur la défense – et sa faiblesse sont au cœur du système qui a permis, depuis des années, le développement des politiques de guichet sans analyse précise de leur efficacité et, concomitamment, l’affaiblissement des missions centrales de l’Etat sans en mesurer les conséquences.Aujourd’hui, et alors que nous avons célébré le 20 mars la journée internationale du bonheur lancée par l’ONU, le bonheur est devenu à la fois une norme, une morale et même un devoir. Ce sera donc encore une année à risque pour les émergents.Mais cette approche ne parvient pas à résoudre le problème fondamental – et un mauvais diagnostic du problème pourrait avoir de lourdes conséquences, non seulement en menant à des solutions inefficaces, mais aussi en causant potentiellement des distorsions graves pour certaines économies et pour l’ensemble du système financier mondial.Des plate-formes, sur la base du volontariatCette commission propose par ailleurs l’instauration de plate-formes volontaires destinées à faciliter l’élaboration de traités mondiaux dans un certain nombre de domaines clés.La Via Campesina note de son côté que cette clause de paix est une absurdité puisqu’aucun pays ne devrait avoir à mendier auprès de l’OMC le droit de garantir le droit à l’alimentation, et que les politiques agricoles devraient être exclues de l’OMC.Pourquoi alors les stratèges d’un grand parti ont-ils délibérément retenu une stratégie, certes cohérente, mais peu adapté à l’objectif affiché ?

Une première réponse serait que l’on sous-estime alors l’influence des informations fournies aux électeurs par les résultats du premier tour.Ou aux menus d’une formule de vacances « all inclusive » : pourquoi pas consommer si c’est déjà payé, même si on n’est pas vraiment motivé.gestion de réputation en ligne devra faire l’objet d’une négociation sociale et de compromis qui permettront à l’ensemble du secteur de progresser, en valorisant mieux ses atouts par rapport aux autres modes de transport.La mesure du commerce en valeur ajoutée telle que nous offre TiVA, la récente base de données OCDE-OMC, permet de savoir à quelles étapes de production chaque pays a participé, et quelle valeur il a réellement ajouté au produit.D’ici 2020 les groupes publics devront verser plus de 30% de leur bénéfices à l’État sous forme de dividendes (contre 15% au moins jusqu’à présent), pour contribuer au financement de la sécurité sociale.Il en va de leur pérennité, et de leur crédibilité : c’est à ce prix qu’elles conserveront la confiance des Français – en légère baisse cette année.D’une part, elle a montré ses limites en termes d’aménagement du territoire, d’autre part, nous n’en avons plus les moyens.

Publicités