La Lune est morte, vive Mars !

Pour ma part, m’inquiétant auprès d’un conseiller de Dominique Strauss- Kahn, je m’entendis répondre « il ne faut pas inquiéter la bourse.Pourtant, d’autres philosophes méritent d’être distingués.Dès lors, le projet de loi est susceptible de passer sous une forme ou sous une autre et les grandes banques britanniques devront diviser leurs activités et leur capital.Des gains de productivité depuis cinq ansLes solutions pour corriger ce déficit sont nombreuses, égrenées par moult experts.Cela suppose l’adoption de mécanismes techniques sophistiqués, lourds et coûteux dont certains doutent qu’ils puissent être mis en oeuvre.Récemment sous la direction d’une ancienne «  tête  » de Antonio Fiori) continue également de peser sur l’économie. Même la consommation de produits de première nécessité comme la nourriture (dont la production peut avoir des conséquences importantes sur l’environnement) et de l’eau (compte tenu des quantités limitées) ne font pas exception.Selon la BEI, les besoins des pays sud-méditerranéens pour les dix prochaines années s’élèvent à 250 milliards d’euros : 100 pour l’énergie, 110 pour l’urbanisme, 20 pour la logistique.Quoique le répète Thomas Piketty, la fusion CSG-IR n’est pas la pierre de touche de la réforme fiscale.Critique intellectualisanteLa différence est cependant de taille avec la tradition francophobe des tabloïds anglais.Elles peuvent entraîner dans leur sillage des PME/TPE et générer la création de nouvelles entreprises capables de servir des niches de marchés.

Publicités