La cacophonie dans la zone euro coûte cher !

A compter de janvier 2016, toutes les entreprises devront faire bénéficier d’une couverture complémentaire santé d’entreprise à l’ensemble de leurs salariés, c’est-à-dire que tous les salariés du privé seront couverts par une complémentaire santé.Durant cette période, le Royaume-Uni en position hégémonique approvisionnait en capitaux le reste du monde sur le long terme en anticipation de son propre déclin relatif.S’appuyant sur un diagnostic stratégique des domaines porteurs dans lesquels le pays bénéficie d’atouts et des obstacles à lever, l’approche retenue vise à inciter les acteurs privés et publics concernés à se structurer afin de définir des axes prioritaires et former un véritable écosystème de l’innovation dans le domaine de l’accompagnement du vieillissement de la population.La France a le savoir-faire mais manque d’ingénieurs et de techniciens informatiques.Pas à cause d’une prochaine crise bancaire ou financière.Pendant la lutte des premiers colons (Portugais, Hollandais ou Français) avec les régions côtières inhospitalières, les investissements simples et peu coûteux ont toujours été préférés à des projets plus complexes qui auraient permis l’exploitation rationnelle des territoires conquis.Ce qui la conduit à préciser : « Nous avons besoin de savoir tout ce qui se passe et c’est une vraie obsession pour nous car nous avons investi beaucoup d’argent.De même, il faut mettre fin aux exonérations de charges sociales non compensées (1,2 milliard d’euros).C’est loin d’être le cas.On y sent planer l’ombre de gestion de la réputation qui dans « une chambre à soi » exhortait les femmes à écrire sur leurs expériences singulières pour échapper à leur condition subalterne. Les « utilities » sont les principaux acteurs d’un marché jusqu’ici peu enclin à l’innovation.En conséquence, la prochaine génération n’a pas encore été lancée faute de moyens et de perspectives alors même que le terreau culturel est le plus favorable du monde dans un pays où la robotique est partie intégrante des programmes scolaires et où parents et enfants se pressent dans les salons de démonstration.Pour faire face à la crise économique, les gouvernements et la Banque Centrale s’attachent à identifier et à mettre en œuvre des solutions pour relancer l’économie.Si l’on veut comprendre comment ces innovations bousculent l’automobile et ses usages, il est essentiel d’écouter les automobilistes s’exprimer librement sur les réseaux sociaux.