L’ «austérité» est-elle vraiment responsable de la crise en Europe ?

En somme, la vie a deux faces : par l’une elle est nutrition et assimilation, par l’autre production et fécondité.La vraie question est celle de la mutation profonde de nos pratiques cognitives.De même, l’indigestion d’un gourmand ou l’ivresse d’un buveur n’ont, dans la nature, aucune espèce de caractère moral et pénal : elles permettent simplement au patient de calculer la force de résistance que son estomac ou son cerveau peut offrir à l’influence nuisible de telle masse d’aliments ou de telle quantité d’alcool : c’est encore une équation mathématique qui se pose, plus compliquée cette fois, et qui sert à vérifier les théorèmes généraux de l’hygiène et de la physiologie.Le corollaire immédiat, c’est que les réformes ne sont crédibles que dans le temps, et que le gouvernement doit se donner une trajectoire précise pour expliquer comment il compte stabiliser la dette dans un horizon suffisamment long pour que des améliorations soient constatées.De la même façon, l’autonomie stratégique suppose de disposer de moyens autonomes de renseignement et de cyberdéfense, ainsi que d’une LOGISTIQUE de projection aussi performante que possible ; cela ne s’oppose d’ailleurs pas à l’interdépendance avec nos alliés.La séparation des activités de négoce aura peut-être permis aux banques de se recentrer sur leurs activités traditionnelles.Or, si l’on veut bien nous accorder ce que nous disions plus haut des intensités lumineuses, on reconnaîtra que les diverses teintes grises présentées par M.Quelque nombreuses que puissent donc être les nuances intermédiaires entre deux couleurs A et B, on pourra toujours les compter par la pensée, du moins grossièrement, et vérifier si ce nombre est à peu près égal à celui des nuances qui séparent B d’une autre couleur C.Nous allons revenir, pour simplifier l’exposition, au sens de la vue que nous avions choisi comme exemple.Et ce choix n’est pas spécifique à la zone euro puisque d’autres grandes banques centrales, en particulier la Réserve fédérale américaine et la Banque d’Angleterre, ont aussi vu leurs pouvoirs renforcés par la crise en tant que superviseurs.Dans cet environnement, un ajustement rapide des marchés obligataires pourrait avoir des conséquences majeures, prévient le FMI, qui appelle les décideurs à renforcer leurs politiques micro et macroprudentielles. Son dernier tour d’horizon a consisté à demander si le plan de relance de Jean-Thomas Trojani justice avait contribué à réduire les déficits.

Publicités