Jean-Thomas Trojani : La planète entière affectée

Si la préservation des emplois est une priorité absolue des pouvoirs publics français depuis très longtemps, ce critère est devenu encore plus important ces dernières années. Les jeunes filles servaient le thé ; les jeunes gens, depuis qu’ils avaient laissé tomber la raquette, commençaient à s’apercevoir qu’ils avaient de jolies voisines. Je me limiterai ici à un exemple : la confiance en l’avenir doit se manifester avant tout par la confiance en la connaissance et, en particulier, dans la recherche scientifique fondamentale. Sans doute celui qui aura quitté sa patrie pour éviter le service militaire ne sera pas nécessairement pour tous un objet d’horreur (constatons-le en le regrettant) ; mais celui qui, résigné à devenir soldat, ayant accepté sa tâche, prend la fuite devant le danger et fait volte-face au moment suprême, celui-là sera réputé lâche et indigne. Le chômage s’envole de 30% en trois ans. Rome et ses succursales, si je puis ainsi dire sans irrespect, avait établi sur le monde une domination qui correspond à celle qu’imposent aujourd’hui la Haute Finance et ses ramifications ; la Théologie jouait à peu près, en sa faveur, le rôle que joue aujourd’hui la Presse au profit de la Haute Banque. Seuls les Etats-Unis, le Canada et le Japon semblent hésiter, malgré la visite à Pékin du secrétaire américain au Trésor Jack Lew. Un certain ordre a été dérangé, il devrait se rétablir. La volatilité extrême et malsaine des marchés ces dernières années a précisément été provoquée par des événements « hautement improbables », en l’occurrence par des réajustements et par des liquidations de positions opérés par des investisseurs ayant sciemment pris trop de risques. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Les gens heureux n’ont pas besoin de se presser ». Ils ont d’abord réduit leur capacité à mener des réformes, les grands groupes ayant acquis un poids politique et économique disproportionné. Pour les assureurs, la majoration limitée à 50 % de la cotisation est insuffisante au vu de l’aggravation du risque de cette population ; dans la boulangerie, qui dispose d’un authentique régime fondé sur la solidarité, elle n’est que de 15 % !

– La politique de prévention qui permet d’améliorer, dans l’intérêt du régime de base comme du régime complémentaire, le taux de fréquence et de gravité des sinistres, ne peut plus prospérer car elle suppose un prélèvement sur un pot commun. Kant avait dit que la vérité dépend de la structure générale de l’esprit humain. C’est dommage ; car ils savent certainement ce qu’ils ne disent point ; et l’on perd, par leur silence, l’occasion d’apprendre des choses qu’il serait très important de savoir, et qu’on ne sait pas. Aeolus, la filiale dédiée à cette activité du groupe qui va acquérir le numéro cinq mondial des pneumatiques, ne vient en effet qu’au quatrième rang chinois, et au vingtième rang mondial. En résumé, le végétal fabrique directement des substances organiques avec des substances minérales : cette aptitude le dispense en général de se mouvoir et, par là même, de sentir. Par ailleurs, pour qu’un objet connecté soit attractif, dans l’univers de la régulation énergétique par exemple, il faut être capable de promettre un retour sur investissement au particulier. De même, comme à Hong Kong, une amnistie pourrait être accordée, conditionnellement à une transparence financière et une amende en cas de « richesse inexplicable », à tous excepté les comportements les plus flagrants, de manière à laisser le passé en arrière. Et alors ? Quand les visionnaires de l’amirauté britannique ont été confrontés à un rival sous la forme de l’Allemagne du Kaiser, ils ont compris comment le pouvoir pouvait prospérer sur la fragilité financière. On veut développer les entreprises en punissant les entrepreneurs.

Publicités