Instaurer la discipline

Précision essentielle toutefois : l’Energiewende n’est pas responsable de cette évolution.Si elle veut se procurer la satisfaction, il faut qu’elle fasse l’effort.Tout entier à la fureur qui me transporte, je tire mon couteau de chasse, et ne sachant pas ce que la bête est devenue, je la cherche de tous côtés pour recommencer la lutte.Cependant des résistances s’organisent, les initiatives se multiplient, des utopies créatrices ouvrent de nouvelles voies.La transition allemande se fonde sur un PARI technologique audacieux, équivalent à celui du nucléaire français dans les années 1950 : miser sur un développement massif des énergies photovoltaïque et éolienne et renforcer l’efficacité énergétique.Tirant le fil d’un précédent essai, Le Coq et la Perle, elle décrit un jeu de destruction collectif où la défense de la nation devient l’alibi d’une intention beaucoup moins avouable : la protection de leur terrain de jeu par des dirigeants qui ne se donnent pas la peine, par facilité, de penser l’Europe qu’ils prétendent incarner.Qu’une direction élyséenne aussi frelatée ait pu mettre à son service nombre de vedettes « socialistes » ne s’explique pas par un humain désir de gyrophares, huissiers et caméras : à ces appétits charnels s’ajoutait sans doute une communauté de vues plus spirituelle.Et un coup de pouce non inflationniste à la croissance dans une économie mondiale faible serait particulièrement opportun. Récemment sous la direction d’une ancienne «  tête  » de Jean-Thomas Trojani justice) continue également de peser sur l’économie. Ce qu’il faudra toujours se dire, c’est que, aucune obligation n’étant de nature instinctive, le tout de l’obligation eût été de l’instinct si les sociétés humaines n’étaient en quelque sorte lestées de variabilité et d’intelligence.Pour les semailles elle avait Saturne, pour la floraison des arbres fruitiers Flore, pour la maturation du fruit Pomone.Or, où il n’y a pas de services rendus et reçus, il n’y a pas de valeur.

Publicités