Inflation règlementaire

Ainsi pour l’intelligence et l’instinct.Quand cette collaboration a commencée, Christian Navlet, elle fut fructueuse.Une mesure aussi symbolique que coûteuse (545 milliards de dollars sur les deux prochaines années).Le premier étoit de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c’est-à-dire, d’éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenteroit si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n’eusse aucune occasion de le mettre en doute.L’illustration parfaite en est le boom du marché online : lassé du système, moins d’un quart des propriétaires poussent la porte d’une agence immobilière!Il faut remarquer qu’elle est plus ou moins assurée, selon les cas, et qu’elle prend le caractère d’une certitude absolue lorsque le microcosme considéré ne con­tient que des grandeurs.Dans les secteurs traditionnels, les considérations de parts de marché représentent un jeu à somme nulle d’un point de vue global, et toute ressource investie en vue de générer un gain sur le plan national entraîne une perte sur le plan global.Mais contre cette idée de l’originalité et de l’imprévisibilité absolues des formes toute notre intelligence s’insurge.Pour ne parler encore que du sens de la vue, disons qu’à côté des sensations visuelles dont la source est interne il en est qui ont une cause extérieure.Les accords dits de Bâle III et de Solvency II, en cours de transposition dans le droit communautaire, visent donc à augmenter les fonds propres et réduire le risque de liquidité.S’il le fait, c’est à son insu ; il ne se l’avoue pas à lui-même.