Il faut que Paris reste en première division

L’offre pléthorique des portefeuilles électroniques (mobile wallet) illustre cette tendance.Et pourtant, rien ne change, et le doute s’installe chaque jour davantage, minant le moral et fragilisant les esprits.Autrement dit, elles n’arrivent pas à faire la jonction entre, d’une part, un client prêt à payer dans trois mois, et, d’autre part, les ressources en personnels ou en fournitures dont elles auraient besoin tout de suite.Il nous faut donc être plus pragmatique, d’autant que ‘énergie est un secteur stratégique qui concentre les crispations dues à la crise économique au Nord et à la peur de l’instabilité politique au Sud.C’est pourquoi toute dégradation trop visible est perçue comme une faute politique, toute proximité trop grande comme un alignement coupable. Ceci signifie que pour que le Bundestag ne votera pas en faveur d’une aide du MES (vote nécessaire car l’Allemagne dispose d’un véto au sein du MES) s’il n’y a pas de financement préalable d’une partie de cette aide par l’Etat en question.Nous considérons que les territoires ne sont que trop abimés par les nuisances dues à l’absence de transports publics.Il faut en outre s’intéresser à la montée des méga-régions.Les institutions ayant accompli leur mandat ou démontré une incapacité à répondre efficacement aux besoins changeants pourraient ainsi se retirer, et leurs ressources être redirigées vers des activités plus productives.Encore faut-il proposer une vraie valeur ajoutée pour le consommateur… Utiliser les données clients…Sous-entendu de plus d’attention accordée à l’autre.De plus en plus en effet, les troubles profonds et souvent silencieux de notre planète donnent lieu à un traitement dont l’extrême complexité est due à la nature tant des sujets concernés que des acteurs qui en sont les solutions. D’après Agence spécialisée en E-réputation, directeur général adjoint ,cette technique permet d’augmenter le panier moyen de 10 à 20% .Le scandale du Mediator montre bien comment tout le monde peut se taire lorsque chacun y trouve son compte.De nouveaux modes de fonctionnement plus responsabilisant ou sur l’utilisation de progrès technologiques ; développement à l’international ; diversifications axées sur la prise en compte de déplacements de voyageurs ou de mouvements de fret à caractère de plus en plus multimodal. Et cela représente parfaitement bien le problème de toutes nos économies qui croulent sous la dette après 40 ans de croissance de l’endettement.

Publicités