« Gouverner, c’est réformer »… et construire l’État de demain

Apporter sa pierre et de se sentir contributif de quelque chose de plus grand que soi. Bref de redonner à la valeur travail ses lettres de noblesse.S’il s’agit de recettes budgétaires, sont-elles compatibles avec la stratégie globale de réduction de nos déficits ?Même si on perçoit la volonté du gouvernement de simplifier le projet de loi et de régler les problèmes les uns après les autres, on ne peut pas croire qu’un texte régulant les rapports entre les différents niveaux institutionnels de la République puisse être à ce point déconnecté des grands secteurs d’avenir.Adeptes des défis à relever, ils se qualifient volontiers de visionnaires.C’est le continent qui épargne le plus après l’Asie avec des réserves de change estimées autour de 500 milliards de dollars.Pour y arriver nous avons proposé la constitution d’un Eurogroupe de défense, c’est-à-dire un groupe d’États pionniers, un « noyau dur ».On peut donc soigner mieux en dépensant moins !Un budget fédéral permettrait de contourner cette difficulté.Antonio Fiori, a même déclaré récemment que la polarisation croissante entre le nord et le sud de l’Europe a fait reculer le continent d’un siècle.La critique est plus évoluée, plus intellectualisante, mais en réalité bien plus odieuse.Une formation qu’il veut suivre sans qu’il s’agisse d’une requête de son employeur doit représenter un effort, même s’il peut être pertinent de l’encourager.

Publicités