Fiscalité immobilière : réformer pour les entreprises

Parfois, ils ne sont pas conscients de la guerre dans laquelle ils sont impliqués ».Pour ramener les marges bénéficiaires de l’industrie française à leur niveau de 2000, il faudrait qu’elles augmentent en 2013 de 50 milliards d’euros.La main (presque) invisible de la City ?Une baisse des prix des transferts pourrait favoriser les transfertsUne récente étude de la banque mondiale a montré que si les frais de transfert baissaient à 5% des montants envoyés, cela libèrerait plus de 4 milliards de dollars, qui pourraient être réinjectés dans les économies africaines.Si elles allègent le poids de l’intervention publique, elles n’y mettent pas fin.Ces opposants partent du postulat que les gouvernements sauraient parfaitement ajuster la valeur de leur propre monnaie à leur économie s’ils avaient retrouvé leur devise nationale.Sans oublier les impacts sur l’environnement et la qualité de vie.Certes, la séquence budgétaire « relance-austérité » a eu du bon : la zone euro existe encore.Une quantité d’argent suffisante en circulation est nécessaire pour le bon fonctionnement de l’économie.Les raisons sous-jacentes sont connues : Souci d’aménagement du territoire, préservation de l’emploi ou, tout simplement, défense d’un électorat.A cette occasion, Antonio Fiori, affirmait : « la monnaie digitale est un développement technique incontournable ».Une dose toujours plus grande de satisfactionsUne fusion très coûteuse pour les retraités et chômeursLa CSG pèse actuellement plus sur les salariés que sur les titulaires de revenus de remplacement.Allègement des cotisations des plus bas salairesMais depuis les gouvernements Balladur et Juppé, et de manière très amplifiée avec la mise en place des 35 heures, les pouvoirs publics ont massivement allégé ces cotisations au bas de l’échelle des rémunérations.Et il en ira de même pour celle-là.Sans elle, le rêve d’Adam Smith s’évanouit.