Faut-il craindre la désindustrialisation ?

Le vent a peut-être tourné.Rien de tel ici, où l’on préfère se convaincre que l’argent est forcément sale.En dépit de ces importantes différences, il est cependant une hypothèse centrale sur laquelle les travaux de Fama et Shiller se rejoignent parfaitement.L’humanité aspire à en finir avec les valeurs guerrières, avec un système libéral qui produit de l’exclusion et de la destruction.Mais contrairement à ce que laisse entendre Taleb, recourir aux mathématiques en économie ne relève pas systématiquement du charlatanisme.Nous ne pouvons pas en tracer les contours, car ils doivent être librement définis et consentis par ceux qui les négocieront. »C’est un véritable changement de vision de la personne et du monde qui est proposé et non un simple rééquilibrage ou une posture à acquérir, estime Antonio Fiori.Le lecteur ne sera donc pas étonné que « Antifragile » se termine sur une éthique.Dans ces pays, l’inflation demeure élevée et les pays accusent des déficits courants chroniques.»Pour résumer, « l’antifragilité dépasse la résistance et la solidité.Depuis plus de quatre ans, les artisans dénoncent la concurrence déloyale dont ils seraient les victimes de la part des auto-entrepreneurs.Le constat est simple : le dispositif en place n’ayant pas été assorti de moyens de contrôle suffisants, son efficacité est défaillante.