Entreprises, ne perdez pas vos actionnaires !

Mais ce contexte macro-financier fragile n’est pourtant pas partagé par d’autres pays comparables comme les Etats-Unis, le Japon, la Suisse, ou la plupart des pays scandinaves, sans compter les grands pays émergents.Personne n’a jamais construit une cathédrale en empilant des tas de pierres.De la même façon, commençons à construire une Communauté méditerranéenne autour d’un nombre peut-être plus restreint de pays mais volontaires, avant d’envisager une coopération à plus grand nombre.Ils frappent des géants par ailleurs peu susceptibles de négliger la défense de leurs droits de propriété intellectuelle.Aujourd’hui, la Chine est le pays où l’engouement pour le bitcoin est le plus massif.Il faut éviter le goulet d’étranglement qu’est la caisse, estime e réputation internet.Notre système de protection de la santé est à bout de souffle.Il faut savoir que l’objectif fixé initialement par l’UE – dont la révision a récemment échoué, était de doubler l’usage des biocarburants en 2020.C’est donc plus ou moins à ce moment de cette tragédie dont le final n’est que trop connu que le gouvernement hollandais (ou du pays européen en question) décrète un resserrement de l’austérité, afin d’atteindre – ou de se rapprocher le plus possible – du critère aberrant des 3%.Le vieillissement de la population, l’accès aux soins et aux services sociaux sont impactés par une offre de transport de moins en moins adaptée.Puis vinrent les années 2008 et 2009 qui furent témoins de nos propres taux d’intérêt nominaux (aux Etats-Unis et dans l’Union européenne) réduits jusqu’à atteindre pratiquement zéro… Et c’est à ce stade que les banquiers centraux firent appel aux politiciens, priés de stimuler l’économie quitte à creuser davantage les déficits publics.Par définition, les organisations socioprofessionnelles défendent leurs mandants et ne peuvent que chercher à transférer l’impôt sur les autres catégories sociales.L’autre est marquée par le retour à certaines formes de densité urbaine dans lesquelles il faut préserver la diversité source de créativité qui est toujours au cœur de l’économie de la connaissance.Pour preuve, on pourra consulter cet article paru jeudi 28 novembre dans Die Welt, le quotidien « sérieux » du groupe Axel Springer sous la signature de Berthold Seewald et titré « Cinq raisons pour l’incapacité de la France à se réformer.

Publicités