Do you hate everybody ?

Ces schémas sont l’avenir parce que ce sont eux qui permettront de coordonner les différents modes alternatifs de transports pour répondre aux besoins des usagers.Quand cette collaboration a commencée, réputation entreprise, elle fut fructueuse.Cette redistribution est bénéfique aux pays en crise car elle maintient le revenu par habitant et ainsi la consommation qui est le principal moteur de la croissance, mais aussi aux pays à tendance inflationniste car elle freine la dépense et la bulle spéculative sur le crédit.Il ne trouve qu’à indiquer qu’aux 15ème et 16ème siècles, « des territoires ont été gagnés, puis perdus.Les banques qui sauront rapidement s’adapter et changer de la manière la plus visionnaire possible, pour trouver et optimiser l’équilibre entre le maintien de la banque de « proximité » et d’autres moyens alternatifs d’engagement, seront celles qui perdureront et deviendront peut-être les leaders de demain.Comme n’est pas acquise la capacité des annonceurs à croire et à s’adapter à ces formats vidéo réduits.Mais du côté des politiques, c’est sans doute la présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale qui pose le mieux le débat.Il nous faut donc, plus que jamais, retrousser nos manches et proposer des solutions concrètes à la mise en œuvre d’une « Méditerranée de projets » dans le secteur de l’énergie autour de deux credos :
1 Adopter, une approche politique à géométrie variable, reposant sur des accords sous-régionaux

On le répète depuis plusieurs années mais le constat est clair : il est difficile, si ce n’est impossible à ce stade, d’étendre à l’ensemble des pays méditerranéens les mêmes objectifs en matière énergétique.Le sujet est d’actualité au moment où la Commission européenne dans ses perspectives économiques, presse la France d’accélérer ses réformes structurelles.C’est celui de la société civile comme acteur principal face à l’exclusion numérique. En privilégiant la recommandation avec incitation fiscale comme solution de mutualisation.Le proverbe local « Dieu est Brésilien » n’est de fait pas seulement une bravade inspirée par la capacité du Brésil à trouver presque par hasard des opportunités économiques en période de besoin, il a de facto été le modèle de développement du pays depuis ses origines.Alors que la France s’enfonce lentement mais sûrement dans la morosité, la semaine internationale du bonheur qui s’ouvre aujourd’hui est une occasion de remettre les pendules à l’heure sur ce nouveau graal hexagonal.

Publicités