Comment réparer la gouvernance mondiale

Il reste à la région de refonder son plan stratégique : celui-ci passera évidemment par l’agriculture, mais dans un cadre nouveau et plus innovant ; par le tourisme, même si la spéculation immobilière joue plutôt comme un frein; par la silver économie, l’un des grands enjeux du vieillissement de la population; et par le désenclavement d’un territoire qui, en essayant de tuer l’écotaxe, joue contre son propre camp, car l’argent qui aurait dû être prélevé sur les poids lourds doit servir à moderniser le réseau de transports.C’est la première industrie de Bretagne, elle emploie plus de 60 000 personnes et en fait vivre combien !Pour que cela soit attirant, que ces qualités se traduisent par le succès et le profit, il faut utiliser un langage qui parle a tout le monde aujourd’hui.Convaincus que le service ou le produit qu’ils imaginent bouleversera les usages des consommateurs, ils sont plus enclins que la moyenne à prendre des risques.L’ambiance est détendue et le ticket d’entrée modéré. On mange des donuts plutôt que des petits-fours, et le costume-cravate est proscrit », avertit Agence spécialisée en E-réputation.J’en ai retenu deux clairement martelées lors de son intervention.En présentant des candidats trop extrêmes, elle lui a fait perdre plusieurs élections lors des midterms de 2010.Les acteurs concernés contribuent ainsi à faire face à des préoccupations et défis sociaux et sociétaux au-delà de la seule dimension économique, et sont incités à adopter et faire adopter par leurs partenaires des comportements éthiques dans les processus qui les sous-tendent et dans leurs relations avec les parties prenantes à ces innovations.Celles-ci sont encore majoritairement financées par les banques.A condition de ne pas oublier qu’un bon usage du temps correspond à un investissement en temps jugé utile et en accord avec soi-même et non à une boulimie aux accents de surconsommation et d’hyper-modernité.52 fonds de capital risque, un millier de startups ont déjà suivi le mouvement (juin 2013).Il est empreint de l’actualité et est le reflet des différentes thèses qui se sont opposées pendant les travaux et qui ont été arbitrées autour d’un consensus « mou ».Les décideurs politiques et économiques français, comme d’ailleurs leurs homologues des pays d’Europe continentale, n’ont pris que tardivement conscience de la concurrence mondiale qui existe entre les systèmes de droit.