CO 2 : la retraite de la réforme

Aujourd’hui, il roulerait probablement en Vélib’.Mais on demande à la banque centrale de faire tout le travail difficile.Le reste du « marché » est éclaté entre différents lieux de transactions multiples et immatériels, quand il n’est pas directement géré par les brokers qui négocient entre eux, en bilatéral, ou se contentent de « matcher » en interne les ordres de leurs clients.Un incroyable potentiel : voilà ce que les observateurs et les acteurs du marché du paiement mobile se disent face aux chiffres affichés.Et la crise ne facilite pas les recherches de solutions.Un capitalisme de services allait s’imposer.C’est dans ce contexte que les Ministres du travail de l’Union européenne ont engagé des négociations pour « améliorer » les règles en vigueur.Aujourd’hui, alors que plus de 80 % des ménages français ont accès à Internet, il est urgent de comprendre la fracture numérique dans sa nouvelle acception : celle de l’inégalité face aux usages et à la compréhension des outils numériques. En France, Cassiopae, qui bénéficie d’un réseau de plus de 300 experts et partenaires, a multiplié par quatre ses effectifs.Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste nettoyeurs du net avait proposé un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».Ce fut l’essence même du protocole de Kyoto, adopté en 1997 mais très peu respecté.Ces innovations sont « responsables », car elles sont des manifestations concrètes de l’exercice de la responsabilité des entreprises et collectivités au bénéfice de populations dont les besoins spécifiques sont habituellement moins servis ou non servis. La planification économique fondée sur de simples extrapolations de la croissance récente va exacerber l’écart.On ne peut le faire avec les sous-marins lanceurs d’engins, qui, en revanche, sont la certitude pour l’ennemi de mal finir sa journée s’il attaquait la France.