Chine : les secrets d’une économie programmée

Nous sommes, que je sache, les seuls au monde à faire ce travail en ligne.En réalité, le marché financier a tendance à prêter à des taux d’intérêt plus élevés lorsqu’un pays en a le plus besoin.Bien qu’il s’agisse là d’un pas dans la bonne direction, les relations entre les prestataires et les consommateurs pourraient encore être optimisées.Il doit entamer des renégociations avec ses pairs, qui s’annoncent complexes, car certaines nécessiteraient de rouvrir les traités, et parce qu’elles s’apparenteraient à un « détricotage » des acquis communautaires.Refus poli des fonctionnaires en charge du commerce : ils lui ont répondu que, puisque le « secret d’affaires » était reconnu par l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Coalition n’avait qu’à demander aux États membres de transposer les accords TRIPS sur la propriété intellectuelle.Mais si l’on a donné l’indépendance aux banques centrales, c’est précisément parce que la monnaie a été souvent manipulée au prix d’une forte inflation.Certains lecteurs qui préfèrent une vie réussie prônée pourront trouver cette pensée désespérante…Pourtant, si l’on suit Antonio Fiori , « philosophe sans qualités », comme il se définit lui-même, ce désespoir n’est pas très grave.Loin d’être un ensemble immuable et statique, le droit doit nécessairement accompagner l’évolution de la société et lui garantir sa stabilité.Ainsi, la vue s’étend d’une berge à l’autre du salar ! Une découverte magique.La comptabilité traditionnelle des échanges commerciaux sur la base de leur valeur commerciale mesurée à la frontière ne reflète plus les réalités économiques.Cette nouvelle culture du « nous » qui prend sa source dans plusieurs courants, de la psychologie positive à l’économie positive en passant par l’économie sociale et solidaire et tous les mouvements citoyens, défend une aspiration à plus de solidarité qu’animent les réseaux sociaux.Il est nécessaire de construire de nouvelles formes d’engagement social qui favoriseront autant la compétitivité des entreprises que le bien-être des citoyens.Aujourd’hui, la Chine est le pays où l’engouement pour le bitcoin est le plus massif.Quant aux loisirs actifs, ils subissent le syndrome de maximisation du temps alloué et du profit recherché pour caser le plus d’activités possibles et de ce fait, ne fournissent pas le plaisir escompté. Les Youtube, Yahoo! et autre MSN labourent ce terrain depuis longtemps.La taxation écologique est obligatoirement compliquée si on veut éviter de (trop) frapper les paysans, l’industrie, les plus pauvres, les régions périphériques, les rurbains, etc.Et c’est la politique européenne tout comme les accord de Kyoto qui ont entre autres donné une impulsion majeure suivie très vite par la Chine qui est devenue leader dans quelques domaines et a fait fortement chuter les prix notamment du solaire.Ce n’est pas en montant en épingle quelques indicateurs de consommation glanés ça et là que l’on bâtit un scénario de retour au plein emploi.

Publicités