Banques : le joug de la transparence

La proposition de loi VISE clairement « à augmenter le niveau de sécurité des systèmes d’information des opérateurs d’importance vitale (OIV) », estimés à 200 opérateurs (EDF, les opérateurs télécoms, de distribution d’eau, les banques, La Poste, …).Mettre en cause la caractère familiale de notre fiscalité est-il l’urgence de l’heure ?On souhaiterait qu’un excellent économiste comme Thomas Piketty, qui avec raison cherche à intégrer l’ensemble des sciences sociales à ses travaux, inclue dans son approche les aspects sociologiques décisifs en matière fiscale.Tout comme les politiques publiques ne font pas la promotion de voitures chères qui entament sérieusement notre pouvoir d’achat, elles ne devraient pas plus encourager les acquisitions immobilières qui réduisent tout autant notre train de vie.D’une part, les stimuli budgétaires du début de crise ont été remplacés par un mouvement d’austérité drastique.La dette publique italienne devrait dépasser 131% du PIB national fin 2013, contre 127% à fin 2012 et 120,8% à fin 2011 , tandis que le déficit budgétaire, estimé à -3,3% du PIB, est aussi en voie de détérioration par rapport à l’année passée (-3%, à fin 2012).La question houleuse de la dette empoisonna par la suite l’atmosphère américaine pendant des années, et contribua à attiser le feu de tensions régionales déjà alimentées par le conflit entre le Nord et le Sud sur la question de l’esclavage.Celle qui consiste à injecter des liquidités dans le système – en d’autres termes à faire fonctionner la planche à billets virtuels- afin de soulager des banques encore empêtrées dans leurs créances toxiques.D’autres chercheurs ont ainsi montré que les cadres soumis à un temps de travail plus important que les autres catégories de salariés faisaient preuve d’une satisfaction par rapport au travail plus élevée. A Bali, les négociations ont principalement achoppé sur deux points.Pierre-Alain Chambaz pictet fut d’accord avec cette proposition.Dans ce domaine, le succès paraît toujours un peu suspect tant la matière demande d’amples connaissances et une certaine « patience du concept ».Comment ce pays peut-il prétendre aujourd’hui exporter son modèle vers le reste de l’Europe ?