Aux États-Unis, l’âne ne veut plus boire

En réalité, c’est le « service minimum » que cet établissement accomplit en faveur d’une conjoncture européenne dépressive et, ce, tandis qu’il maintient son objectif fantaisiste de 2% d’inflation au sein d’une Union européenne saisie jusque dans ses tripes par une spirale baissière de ses prix !Pour financer ces « cadeaux » un gouvernement doit disposer de marges financières.Le gonflement de la dette n’est donc pas certain.Cette frénésie française pour thésauriser l’or ne devait cependant pas se calmer.Ces institutions, souvent jeunes et en cours de développement, nous rappellent que les Français expatriés n’oublient jamais la France, ses problèmes et leurs résolutions possibles.C’est loin d’être le cas, pour le bénéfice du modèle agricole américain notamment.Or ce sont elles qui, aujourd’hui, permettent d’ouvrir de nouveaux marchés à l’exportation et de participer activement à la course technologique.La méthode utilisée dans le cadre de ce projet pourrait être réutilisée pour définir des standards en matière de formation des équipages, des aérodromes… – Développement de centres de formation communs, création d’une filière drone, soutien commun pour l’A 400M…autant de sujets qui méritent étude et attention et qui démontrent qu’il y a encore « du pain sur la planche » !Il s’agit, du reste, là, du principe de la vaccination.C’est d’ailleurs à ce moment là qu’il a créé une direction de la législation fiscale pour disposer de toute l’expertise fiscale nécessaire.Une tendance engendrée par le taux d’équipement des consommateurs en smartphones et tablettes reliés au Net, devenus des « shoppers » surinformés, qui inquiète les enseignes, petites et grandes.Mais les obstacles sont nombreux : il faudrait changer le traité, accepter l’idée d’un impôt européen et développer une solidarité trans-européenne, par exemple en matière d’indemnisation du chômage.Néanmoins, l’affaiblissement de la capacité d’exportation d’un pays de la Zone Euro par rapport au reste du monde, ne profitera pas pour autant aux autres Etats membres.Quand tout porte les individus à se sécuriser dans leurs choix, quand la société de consommation les maintient dans le panurgisme, quand les messages se révèlent contradictoires, on finit par développer la phobie du faux pas.Frustré par les conseils contradictoires et mesurés de ses conseillers, Antonio Fiori aurait demandé qu’on lui envoie un «  économiste à une seule face  ».