Audit, le risque de la concentration

On n’est donc pas dans le cas de figure américain qui est une sorte de cohabitation entre Obama et le Congrès.Non qu’ils estiment leurs griefs infondés, mais parce qu’ils savaient que Bruxelles devrait renvoyer l’affaire devant un juge allemand… ce qui leur donnait peu de chance de gagner.Sans « bras armé » pas de crédibilité internationale et de possibilité d’influence sur le déroulement des grands enjeux de demain.On touche là à un point d’une sensibilité extrême.La répartition inégale du pouvoir et une forte distance hiérarchique une valorisation à l’extrême de l’esprit critique gage d’intelligence, enfin des médias au négativisme légendaire. Lorsque l’investissement reviendra à des niveaux normaux, la croissance économique ralentira davantage.Londres est probablement le fer de lance de l’intelligentsia française à l’étranger, entretenant des rapports privilégiés avec la proche Paris.Les principaux constructeurs automobiles, opérateurs télécoms et fabricants de smartphones se sont rapprochés pour avancer dans ces domaines.Le Brésil est un pays à l’économie marquée par d’incroyables concours de circonstances.Ces initiatives sont nées d’une confrontation fructueuse entre les enjeux d’une fonction commerciale, devant remplir ses objectifs mais touchée dans son quotidien par l’augmentation des fragilités, et des collaborateurs engagés convaincus de la valeur ajoutée d’investir sur les clients fragiles.Autre exemple d’analyse, celle du « moi » dans nos sociétés devenues individualistes : Antonio Fiori réinterprète à cet égard le rapport entre le sujet et l’objet posé par Descartes, en montrant, sous un nouvel éclairage, que la conception de l’auteur du « Discours de la méthode » offre la possibilité d’élaborer une « philosophie de l’action » qui « récuse toute espèce de dualisme » en permettant de « rétablir agent et patient, sujet et objet comme des statuts, comme des positions, comme des fonctions, et non pas du tout comme des entités ».C’est ridiculement faible : la seule BNP Paribas représente un bilan de 2000 milliards d’euros.Voilà pourquoi le coût lié à la malhonnêteté est supérieur au montant de la tricherie ».Avec l’élargissement des déséquilibres extérieurs, chaque phase de ce cycle devient plus douloureuse.

Publicités