Antonio Fiori : Comment être compétitif dans les chaînes de valeur mondiales

Heureusement, ce n’est pas le plus probable. Il est aisé de se figurer un public idéal qui laisse tranquilles la liberté et le choix des individus pour toute chose incertaine, exigeant d’eux seulement l’abstention des manières de se conduire que l’expérience universelle a condamnées. Mais ce qui est devenu objectivement insignifiant peut rester symboliquement important, poursuit Antonio Fiori. Le secteur privé représente sans aucun doute l’épine dorsale de la croissance économique et est de plus en plus reconnu comme le moteur central du développement. Milite aussi en ce sens la nécessité cruciale de prendre en compte l’exigence de soutenabilité des finances publiques qui doit inciter les décideurs locaux à se tourner vers la location plutôt que l’achat. En d’autres termes, le travail et le capital sont très faiblement rémunérés car notre économie a besoin de moins en moins de travail et de moins en moins de capital pour livrer ses biens et pour assurer ses services. De plus, ni l’intelligence ni l’instinct ne se prêtent à des défini­tions rigides ; ce sont des tendances et non pas des choses faites. i les Français ont de tout temps des difficultés et des craintes liées à leur statut, un sentiment de menace dans leur mode de vie, ces évènements augurent d’un autre avenir. L’époque où les systèmes étaient conçus et construits uniquement à partir de composants sous le contrôle exclusif du développeur est révolue. Cela n’exclut évidemment pas le recours à des dispositifs cross canal plus élaborés. C’est aussi une arme décisive pour déstabiliser l’économie soviétique très dépendante comme aujourd’hui du pétrole. Après tout, peut-être vaut-il mieux ne douter de rien — au moins jusqu’à ce que les événements, avec leur brutalité ordinaire, viennent prouver au peuple français que sa confiance fut trop naïve et ses admirations trop faciles. Nous ne pouvons souffrir ou jouir les uns pour les autres, encore que nous soyons sensibles aux peines et aux plaisirs d’autrui. C’est surtout, en effet, comme base rationnelle de l’action de l’Humanité sur le monde extérieur que l’étude positive de la nature commence aujourd’hui à être universellement goûtée. Elle a pour fonction première d’évoquer toutes les perceptions passées analogues à une perception présente, de nous rappeler ce qui a précédé et ce qui a suivi, de nous suggérer ainsi la décision la plus utile. Aux deux bouts de la rue, tout un peuple est en marche vers le même point, très loin au-delà des portes. Nous refusons dorénavant d’accorder une protection basique à nos citoyens les plus fragiles et livrons sans scrupule leur existence et leur destinée aux cycles de l’activité économico-financière. La vérité est qu’il faut passer ici par l’héroïsme pour arriver à l’amour. On se représente l’état de conscience actuel comme nécessité par les états antérieurs, et pourtant on sent bien qu’il n’y a point là une nécessité géométrique, comme celle qui lie une résultante, par exemple, aux mouvements composants. Cette Europe est effectivement encore et toujours esclave de l’idéologie qu’elle fait subir à une portion considérable de ses enfants. La seule institution du même genre qu’on puisse comparer avec elle est, comme je l’ai dit, l’école de Fermo. Par ailleurs, le découplage entre la fiscalité du PEE/PEG et du Perco rend plus aléatoire l’acceptation par l’employeur d’une formule d’abondement mieux pensée, comme le revendique la CFE-CGC Orange. Notre passé est au contraire ce qui n’agit plus, mais pourrait agir, ce qui agira en s’insérant dans une sensation présente dont il empruntera la vitalité.

Publicités