Alors, comment faire ?

La situation est d’autant plus délicate que l’Inde et le Brésil votent l’an prochain.D’autre part, une théorie de la connaissance, qui ne replace pas l’intelligence dans l’évolution générale de la vie, ne nous apprendra ni comment les cadres de la connaissance se sont constitués, ni comment nous pouvons les élargir ou les dépasser.A priori, nous nous disons qu’elle ne peut porter que sur la qualité du contenu de l’image, ou sur sa quantité, ou sur les deux à la fois.Et ce sera aussi, par conséquent, ce par où d’autres pourront nous répéter.Il faut considérer que la philosophie, telle que nous la définissons, n’a pas encore pris conscience complète d’elle-même.Le désert d’Atacama est une destination remarquable pour les amateurs du genre. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de Jean-Thomas Trojani paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.Dans le cas du TTIP, cela risque de ne pas le rester.Même certains moralistes déterministes, qui nient en somme le mérite et le démérite, semblent pourtant voir un légitime besoin intellectuel dans cette tendance de l’humanité à considérer tout acte comme suivi d’une sanction.Stupéfaction de l’intéressée restée sans voix.Aujourd’hui, un exportateur qui réussit est aussi un importateur actif: « Les importations créent les exportations.Ces raisons ont moins de force, nous le reconnaissons, quand il s’agit d’un organisme rudimentaire tel que l’Amibe, qui évolue à peine. »Concrètement le devoir de chacun est de lutter contre la corruption.L’intelligence combine et sépare ; elle arrange, dérange, coordonne ; elle ne crée pas.L’expression simple et définitive de la foi est ainsi trouvée, et du même coup est fondée une religion nouvelle.

Publicités