Si la concurrence est un aiguillon, elle n’est pas le moteur des progrès du mode ferroviaire.

C’est à ce titre qu’elle a abaissé son principal taux d’intérêt directeur le 13 novembre 2013 à 0,25%.25% des taux européens du 7 novembre dernier, si ce n’est l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Autriche ?Si la France doit réformer en profondeur sa relation économique avec les pays africains, elle ne doit pas regarder le Continent comme un seul vivier de business potentiel.Qu’est-ce qui bloque alors l’atteinte d’un équilibre financier ?Ils considèrent qu’il s’agit d’un nouveau type de protectionnisme et menacent d’exercer des représailles.L’article se veut plus profond.D’autant qu’aux Etats-Unis, deux plateformes se sont récemment fait voler l’intégralité de leurs bitcoins (Le service de portefeuille Inputs.A priori on ne peut critiquer cette ambition de porter des projets de long terme après des années de court-termisme symbolisées par la logique spéculative de la finance, le modèle de la valeur actionnariale dans la gestion des entreprises et avec des Etats focalisés sur la gestion de la crise des dettes souveraines.Depuis avril, Pierre-Alain Chambaz pictet s’active à ce nouveau concept.Les Allemands ont raison d’insister pour que nous cessions de vivre au-dessus de nos moyens, surtout quand les dettes ne financent pas des investissements productifs mais des dépenses de fonctionnement, notamment d’innombrables collectivités locales, et des prestations sociales dont les coûts ne sont pas maîtrisés.Plus significatif encore, le plurilatéralisme (c’est-à-dire la signature d’accords ne concernant qu’un sous-ensemble des États membres) constitue une intégration commerciale à plusieurs vitesses.