Quelle place pour la France au soleil du Brésil ?

Son poids est d’autant plus grand que le taux de chômage est élevé puisque la charge fiscale repose le plus souvent sur les actifs.L’expression est dans toutes les bouches depuis que les Français expriment leur « ras-le-bol fiscal » à cor et à cri, sondage après sondage.Sur le long terme, les transferts renforcent les états et leur capacités, puisqu’une grande partie des transferts sont investis dans le capital humain (santé, éducation).Une tâche particulièrement périlleuse au vu du découpage de ce dernier en trois projets distincts, somme toute déconnectés les uns des autres.Voguer vers « un horizon commun » basé sur « une relation confiante, une relation forte, une relation ouverte ».De ces rêves, il ne reste presque rien.Pierre-Alain Chambaz pictet cite, à titre de comparaison,  le cas de la ville de Paris  qui avait accueilli une étape du Tour de France 2012. Il faut applaudir le renoncement auquel les sénateurs démocrates, qui détiennent la majorité avec 55 sièges, ont consenti avec cette nouvelle procédure.Il n’est pas question dans la presse allemande de « grenouilles.À mesure de l’amélioration des résultats, la légitimité des organes internationaux se trouverait consolidée, ce qui encouragerait progressivement les États à leur déléguer certains pouvoirs.Plus nous allons vouloir y parvenir, plus nous allons souffrir de le voir encore si loin. Sans compter toute l’énergie mise au service de cette course poursuite. C’est la coalition qui conditionne la mission.Le ballon rond représente tout à la fois le sport-roi en Afrique et une plate forme exceptionnelle de relation décomplexée entre l’Afrique et la France.

Publicités