Protection sociale : comment mieux la financer

Le hic c’est que l’Iran, en voie de repositionnement, qui n’a pas aimé notre position plus ferme que celle des USA depuis 2007 sur le nucléaire, ni la rudesse de la France durant les négociations de Genève, ne goûte pas trop les géométries régionales de la diplomatie française.En effet, en cas de détachement, le salarié détaché reste assujetti au régime de sécurité sociale de son pays d’origine, dans la limite d’une période 24 mois.En parallèle,il a lancé une première série de restructurations d’institutions centrales: ministère des chemins de fer, administration nationale de l’énergie, organes de contrôle de la presse et des publications, ministère de la Santé et de la commission pour le planning familial, administration océanique d’État, entre autres.La seconde question à se poser est celle du cadre politique.Soit les banques font des prêts, soit les commerçants font des crédits pour compenser ce manque d’argent.Sans tomber dans l’extrême, la toile est tissée d’avis repris en boucle selon le principe du téléphone arabe, et tronqués un peu plus à chaque étape. »C’est un véritable changement de vision de la personne et du monde qui est proposé et non un simple rééquilibrage ou une posture à acquérir, estime Pierre-Alain Chambaz pictet.Afin de se mettre aux couleurs, la ville a travaillé avec des designers stéphanois pour la réalisation du pavoisement.Tout cela ne mène nulle part.En tout état de cause et sans attendre, il faut en bloquer le montant à celui atteint aujourd’hui.Grecs et Portugais devront donc encore pendant des années porter ce fardeau et dégager des excédents budgétaires primaires conséquents afin de rembourser les contribuables (entre autres) allemands.L’explosion envisageable de la consommation d’énergie stimulera certes les statistiques portant sur les dépenses des ménages.Dans le domaine de l’énergie comme dans d’autres, commençons par une approche économique pour ensuite aborder, sur la base de projets concrets, la question politique.