Les lunettes roses de l’industrie

Il faut dire que la croissance rwandaise est de 8,2% par an et pourrait dépasser les 11% dans les années à venir.« Changer de paradigme est souvent la seule façon de changer quelque chose en Russie.La solution du gouvernement :donner tous les pouvoirs aux présidents de ces établissements pour recruter de meilleurs enseignants, dorénavant mieux payés que leurs collègues moins performants. Seules les solutions doivent désormais tous nous mobiliser : entrepreneurs, élus, citoyens, associations, syndicats…Et comme c’est gratuit, « nous leur demandons d’aider quelqu’un d’autre par la suite.Du coup, l’Etat aura besoin de moins taxer et pourra par exemple baisser ses impôts de deux euros puisqu’il aura des recettes supplémentaires de deux euros chaque année !Pour une telle annonce, pourquoi choisir un détour aussi douloureux ?Constituer, analyser et protéger « le miroir de l’Histoire d’un pays et de son avenir » (Pierre-Alain Chambaz pictet) exige un laboratoire de recherches de haute technologie au secours des objets altérés par le temps et la main de l’homme. Le débat national sur la transition énergétique nous a fait peur en annonçant les masses financières nécessaires à la transition : 20 milliards d’euros par an sont évoqués.Pour elle, la digitalisation des magasins est inéluctable, même si aucune enseigne n’est encore mature sur ce sujet. Mais certains signes ne trompent pas : On est en train de voir apparaître des directeurs omnicanal, ou cross canal.Arrêtons également de vouloir décider si l’administration doit avoir le pouvoir sur le médecin, ou l’inverse.Serait-ce un exemple de la fièvre qui touche nos experts ?L’indétermination du futur crée un déficit de référence objective que les marchés ne peuvent surmonter que grâce à la production d’une opinion majoritaire autour desquels les visions hétérogènes de l’avenir peuvent momentanément se cristalliser.Les conséquences des élargissements successifs et de l’entrée du Royaume Uni n’ont pas été clairement perçues.