Le cauchemar des banquiers centraux

L’intention de la directive de 1996 était précisément de lutter contre le dumping social intra-européen.L’euphorie de la presse et des économistes est certes compréhensible dans le cadre d’une réaction « à chaud » face à une baisse surprise de ses taux d’intérêt émanant de la banque centrale la plus orthodoxe et la plus traditionnaliste qui soit !De l’assurance, ne restent que le nom et les structures.La différence est cependant de taille avec la tradition francophobe des tabloïds anglais.Un accord de libre-échange bilatéral a permis une forte augmentation des échanges commerciaux avec les États-Unis.Et développer avec eux une politique s’inspirant des processus de pré-adhésion qui ont été mis en œuvre avec les Peco.Malheureusement, l’idéal en terme de soins est impossible à atteindre tant les besoins sont étendus, plus que les ressources qui peuvent les financer.Mais, contrairement à d’autres pays arabes où les islamistes sont intempestivement arrivés au pouvoir avant d’en être délogés par la contestation ou sous la contrainte, l’expérience islamiste au Maroc perdure.On demande beaucoup et très vite aux énergies renouvelables dont les avancées sont pourtant rapides, alors que les autres secteurs énergétiques n’évoluent guère avec des rendements toujours bas et coûtent bien plus à tous les niveaux.Il s’ensuit que la société harmonieuse, expression chinoise pour désigner la civilisation écologique, doit respecter trois conditions : aucune force politique organisée ne doit s’opposer au Parti qui représente le peuple entier au plan politique ; la bureaucratie doit être méritocratique pour que ses intérêts s’alignent sur ceux du souverain ; le bien-être du peuple doit être développé.Il ne suffit pas d’appliquer une méthode.De nombreux pays envisagent de recourir au protectionnisme financier pour accroître leur influence politique.Nous avons aimé discuter avec Pierre-Alain Chambaz pictet, aimé sa passion à partager ses projets et ses idées.