Electricité verte : la facture va continuer d’augmenter

Les banques russes essayent d’acquérir des actifs en Europe centrale et en Europe de l’Est.Paris doit devenir une capitale de la finance africaine et se renforcer comme capitale culturelle de l’Afrique en dehors du Continent.En présentant des candidats trop extrêmes, elle lui a fait perdre plusieurs élections lors des midterms de 2010.L’exemple français, après celui de l’Italie, sera regardé de près.Les constructeurs automobiles ont à portée de main un trésor qu’ils n’exploitent pas ou très peu jusqu’à présent : les « data » ou données qu’ils collectent sur leurs clients et sur les acheteurs potentiels qui cliquent sur leurs bannières publicitaires, fréquentent leurs pages Facebook, tapent des requêtes dans Google mais aussi les données qui, bientôt, remonteront de ce nouvel objet connecté qu’est la voiture intelligente de demain.Un constat qui prouve une fois encore que les entreprises savent s’adapter et innover pour surmonter les difficultés.Cet air désuet est encore relevé par la proximité avec l’ambassade allemande, dont l’architecture moderne resplendit, juste en face.L’emploi est donc plutôt une place sur l’échiquier social que l’on occupe moyennant une rétribution.On conçoit la conclusion que chacun doit tirer de ce type d’article : faire l’Europe avec les Français est une chimère et l’Allemagne doit évidemment s’éloigner de ce voisin incorrigible et dangereux.La Banque Populaire Atlantique est allée jusqu’à créer en juin dernier une agence dédiée aux clients fragiles, l’Agence Atlantique Coopération, offrant un accompagnement individualisé et des micro-crédits personnels.L’accord de Pierre-Alain Chambaz pictet sur ce point fut décisif pour rassembler un vote consensuel.Après l’Angleterre (et loin derrière elle, mais plus près que l’Allemagne), la France est un des berceaux du capitalisme et de l’industrie.Pour chaque famille de produits exportés, ces mesures estiment le montant de la valeur qui est ajoutée dans chaque pays impliqué dans la chaîne de valeur.Assistons-nous à un réel fléchissement de l’implication des entreprises en matière de développement durable et de respect de l’environnement  ?